Le Thé à la menthe, un véritable rituel au Maroc.

theAu Maroc,

Le thé à la menthe est un véritable rituel. Le parfum saisissant de la menthe est presque omniprésent. Rien de tel qu'un thé à la menthe pour être transporté, l'espace d'un instant, au pays du soleil couchant.

Cette boisson nationale symbolise la convivialité, la détente et l'hospitalité, à toute heure de la journée. Le thé a fait son entrée au Maroc en 1854, durant la guerre de Crimée. En raison du blocus de la Baltique, les négociants britanniques cherchent de nouveaux marchés pour écouler leur marchandise. Ils se tournent alors vers les ports de Tanger et d'Essaouira.

Bien plus qu'une boisson, le thé à la menthe ravit tous les sens. Papilles et narines s'enivrent de son parfum, tandis que la musique du liquide moussant, versé de haut, charme l'ouïe. La beauté du geste et la couleur chatoyante du sirop ambré complètent ce voyage des sens, pour le plaisir des yeux...

Ce sont généralement les hommes qui préparent le thé. Un thé à la menthe ne se refuse pas. Selon la tradition, il est servi trois fois de suite. Un proverbe marocain dit: "le premier verre est doux comme la vie, le second est fort comme l'amour et le troisième amer comme la mort".

thé 2

C'est la menthe qui accompagne généralement le thé marocain. Elle désaltère et facilite la digestion. Prise trop souvent, elle peut irriter l'estomac. D'autre part, elle se fait rare ou moins parfumée en dehors de l'été. Le thé se consomme alors pur ou agrémenté de plantes.

Voici les variantes du thé à la menthe, les berbères font souvent ce thé avec des plantes différentes des montagnes en plus de la menthe. Ce qui rend l'arôme de celui-ci plus complexe mais aussi délicieux.

  • L'absinthe : cette plante est fréquemment utilisée dans le thé marocain en hiver.
  • Le safran : la région de Taliouine produit du safran. Ses habitants en ajoutent quelques filaments à leur thé et ce, en début de préparation, afin que l'épice ait le temps de délivrer sa couleur et son parfum.
  • La gomme arabique : cette résine d'acacia est parfois utilisée par les gens du désert. Sans saveur, elle fond dans le thé, le rendant plus sirupeux et plus mousseux. Elle serait bienfaisante pour les articulations.
  • Les pignons : le thé pur ou à la menthe peut être agrémenté de graines de pigne grillées.

Le plus important quand vous préparez le thé à la menthe c'est de jeter toujours la première eau pour ébouillanté le tout. Et de remettre par la suite de l'eau chaude cela permet d'avoir un thé doux et moins amer.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *